vendredi 6 novembre 2015

Dziekuje à La Navette à Cornes ...

Tout le monde attend avec impatience le résumé de notre   voyage  :-)
avec photos, commentaires...
Oui ... en    Pologne     http://www.muzeumwlokiennictwa.pl/muzeum
Je dois souligner l'aspect international de notre association. 
Un voyage " découverte" est proposé aux adhérent(e)s, tous les deux ans. En 2013 nous sommes allés en Ecosse tisser le "tartan" et cette année en Pologne pour découvrir une technique rarement enseignée, la double chaîne.

1/ Tissage double-chaîne au Centre Luczina  / 80km de Varsovie


... c'est compliqué !!! mais nous avons appris à la hauteur de nos moyens en débutant avec des formes simples.








.












a. 2 / Ville de LODZ , découverte  /  environ 200 km de Luczina
























3 / VARSOVIE  / environ 200km de Lodz.

...c'était un petit cheval blanc , qu'il avait donc du courage ,,,c'était un petit cheval blanc tous derrière et lui devant. G. Brassens.
 :-) CHANTAL.


1 commentaire:

  1. Quelles découvertes ?

    D’abord la double-chaîne, à l’Académie d’Art de Lucznica, sous la houlette d’Anna qui à force de constance et d’expertise a fini par nous faire comprendre comment ça se tisse. J’ai bien aimé le côté rustique des métiers à la baisse sur lesquels on a travaillé : ça rend humble, cultive la patience et rappelle combien l’art traditionnel de tisser se perd au fond des âges. Rudimentaire aussi le tissage aux cartons ou au peigne (Bardko en polonais) que j’ai eu beaucoup de fun à réaliser le soir à la veillée.

    Découverte ensuite de Lodz, fleuron de l’industrie textile polonaise au XIXe siècle. Il en reste un magnifique musée qui raconte l’histoire, les machines, les fils, le tissage, les tissus… A ce stade, la double-chaîne ça nous connaissait, alors on a pu apprécier et commenter les nombreuses œuvres exposées.

    Enfin découverte de Varsovie, grâce à notre précieuse Agnieszka ; après avoir traduit inlassablement l’enseignement et toutes nos communications, Agnieszka nous a guidées dans les bons coins de sa ville.

    Nature, simplicité, gags, GPS capricieux, pietrogi et vodka (un peu) ont ponctué joyeusement la semaine.

    Si Anna de Pologne conseille de « pratiquer, pratiquer, pratiquer »… c’est notre Chantal de France qui, un instant dans la peau de l’élève spécialiste en roustales, prend maintenant le relai pour nous y aider.

    Dziekuje (merci) à Chantal, à toutes les copines de ce voyage et aux fées du tissage qui ont veillé sur nous.
    Dziekuje à La Navette à Cornes qui nous emmène de parle monde sur les traces des traditions de tissage.

    Lucy

    RépondreSupprimer